Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘FAQ’ Category

Oui, mais….  en étant bien conscient des point suivants :

  • le fromage est une matière vivante nécessitant une humidité supérieure à 90% pour sa conservation et rares sont les familles possédant une telle cave. La congélation est donc un moindre mal.
  • le fromage ne va pas se bonifier au congélateur. Si le fromage n’est pas mûr lors de sa congélation, il ressortira dans le même état.
  • Avant de congeler votre fromage, emballez-le soigneusement de plusieurs couches afin d’éviter le dessèchement.
  • Laissez-le dégeler tranquillement au frigo une journée avant utilisation.

    Mais avant de le congeler, vous devez l’acheter. Alors, lisez mon article : »bien choisir son fromage à raclette »

Read Full Post »

  • L’âge n’est pas toujours déterminant pour le choix d’un fromage à raclette. Officiellement à maturité dès 3 mois, certains fromages en demandent 5 pour être mûrs. A contrario, d’autres meules, riches en petit lait sont déjà prêts après 2 mois d’affinage.
  • La couleur du fromage est très importante. C’est la « morge » (champignon qui recouvre la surface) qui donnera son goût au fromage. Ainsi plus la morge sera présente (couleur brun-doré), plus le fromage aura de goût. Un fromage d’aspect blanchâtre ne donnera jamais une excellente raclette. Attention toutefois : aujourd’hui certains fromages sont démorgés (croûte raclée) avant d’être mis en vente et vous ne pourrez donc plus effectuer votre choix en fonction de la couleur.
  • Le toucher est le geste le plus important pour le choix de son fromage à raclette. Lorsque vous appuyez sur le fromage avec le pouce, une petite alvéole doit se former et disparaître aussitôt. Avec un fromage dur, vous serez certain d’avoir une raclette « gommeuse ». Avec un fromage trop mou, votre raclette sera quelque peu liquide, manquant de consistance.
  • En ce qui concerne la dégustation : par pitié essayez de RENONCER A LA RACLONNETTE et optez pour un four traditionnel. Essais à l’appui, la raclonnette est une vraie calamité pour un fromage digne de ce nom. Non seulement, contrairement à ce que l’on croit, il est délicat de faire fondre correctement le fromage, mais en plus, le goût en est modifié par rapport au four traditionnel (je sais de quoi je parle, je l’ai testé !).

    Si vous ne pouvez vraiment pas vous passer de la raclonnette, un conseil important : retirez votre fromages quelques secondes AVANT que le fromage ne soit entièrement fondu. Si vous attendez la fin de la fonte, le fromage au lait cru, (je vous le rappelle matière vivante et donc délicate par rapport aux produits pasteurisés et uniformisés) sera « cuit », l’huile se séparera et vous serez très déçus de ce que vous mangez…. Vous n’iriez pas dans le désert ou sur une route caillouteuse de montagne avec une Ferrari alors soyez également respectueux du fromage au lait cru et ne le traitez pas comme un vulgaire pasteurisé.Si vous désirez plus d’infos sur les tests comparatifs effectués, vous trouverez les détails ici (site www.easyraclette.ch) (sous : genèse)

Read Full Post »

Après plusieurs tests gustatifs comparatifs, définitivement NON !

La raclonnette est du fromage fondu qui n’a ni l’aspect ni la texture d’une raclette. Et surprise lors du test comparatif : le même fromage au four à raclette ou au raclonnette n’avait plus le même goût !

Un conseil si vous devez tout-de-même utiliser un « raclonnette » : retirez votre fromage du four 10 secondes avant la fin de la fonte, vous devriez réussir à éviter que l’huile ne se sépare.

Comme je le dis dans d’autres articles de ce blog :
par pitié essayez de RENONCER A LA RACLONNETTE et optez pour un four traditionnel. La raclonnette est une vraie calamité pour un fromage digne de ce nom. Non seulement, contrairement à ce que l’on croit, il est délicat de faire fondre correctement le fromage, mais en plus, le goût en est modifié par rapport au four traditionnel (je sais de quoi je parle, je l’ai testé !).

Si vous ne pouvez vraiment pas vous passer de la raclonnette, je le répète : retirez votre fromages quelques secondes AVANT que le fromage ne soit entièrement fondu. Si vous attendez la fin de la fonte, le fromage au lait cru, (je vous le rappelle matière vivante et donc délicate par rapport aux produits pasteurisés et uniformisés) sera « cuit », l’huile se séparera et vous serez très déçus de ce que vous mangez…. Vous n’iriez pas dans le désert ou sur une route caillouteuse de montagne avec une Ferrari alors soyez également respectueux du fromage au lait cru et ne le traitez pas comme un vulgaire pasteurisé.

Si vous désirez plus d’infos sur les tests comparatifs effectués, vous trouverez les détails ici (site www.easyraclette.ch) (sous : genèse)

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :